Sur le Web !

La Quadrature du Net promeut et défend les libertés fondamentales dans l’environnement numérique. L’association lutte contre la censure et la surveillance, que celles-ci viennent des États ou des entreprises privées. Elle questionne la façon dont le numérique et la société s’influencent mutuellement. Elle œuvre pour un Internet libre, décentralisé et émancipateur.

https://www.laquadrature.net/

 

 

Observatoire des médias

Action – Critique – Média

Action-CRItique-MEDias [Acrimed]. Née du mouvement social de 1995, dans la foulée de l’Appel à la solidarité avec les grévistes, notre association, pour remplir les fonctions d’un observatoire des médias s’est constituée, depuis sa création en 1996, comme une association-carrefour. Elle réunit des journalistes et salariés des médias, des chercheurs et universitaires, des acteurs du mouvement social et des « usagers » des médias. Elle cherche à mettre en commun savoirs professionnels, savoirs théoriques et savoirs militants au service d’une critique indépendante, radicale et intransigeante.

https://www.acrimed.org/

 

 

Interviews et perspectives déformatées dans un monde aux informations caviardées.

Thinkerview a pour objectifs :

– Mettre à l’épreuve les idées/discours en décelant leurs failles, leurs limites.
– Écouter les points de vue peu médiatisés afin d’élargir nos prismes de lecture.
– Appréhender toute la complexité des enjeux actuels et futurs de notre monde.

https://www.thinkerview.com/

 

 

L’anarchie (ou auto-gestion) est une société sans système de pouvoir tel que le gouvernement autoritaire, l’économie d’exploitation ou la religion dominante. C’est la situation d’un milieu social où il n’existe pas de rapports de pouvoir, de chefs, d’autorité centrale ; une société où chaque personne, groupe, communauté ou milieu est autonome dans ses relations internes et externes. Il existe toujours une organisation, un ordre, un pouvoir politique ou même plusieurs, mais pas de domination unique ayant un caractère coercitif.

Cette Bibliothèque Anarchiste est une archive de textes anarchistes. Elle est basée sur le projet The Anarchist Library, d’où son emploi de la même structure que celle du site en anglais, mais est son propre projet à part.

https://fr.theanarchistlibrary.org/

 

 

Nous sommes une maison d’édition et un média 100% indépendants qui s’autofinancent en totale autonomie. Notre portée est humaniste, écologiste et surtout antiraciste.

Nous nous finançons grâce à la vente de nos livres.
Notre politique est simple: 0 pub, 0 investisseur et 0 prêt bancaire pour une information 100% citoyenne.

https://lareleveetlapeste.fr/

 

 

Logo-Econo-1

La volonté de tout dire, de ne rejeter aucune hypothèse par principe, d’écouter, d’échanger, d’observer les faits plus que les discours pour construire des grilles de lectures nouvelles… quitte à bousculer les idées reçues martelées pourtant par tous afin de formuler des préconisations tout aussi singulières qu’inattendues .

Bienvenue dans l’économie réelle.

https://leseconoclastes.fr/

 

 

Les Atterrés se sont fait connaître à l’automne 2010 en publiant un Manifeste d’économistes atterrés, dans lequel ils font une présentation critique de dix postulats qui continuent à inspirer chaque jour les décisions des pouvoirs publics partout en Europe, malgré les cinglants démentis apportés par la crise financière et ses suites et face auxquels ils mettaient en débat vingt-deux contre-propositions.

  Ils souhaitent vivement voir l’économie se libérer du néolibéralisme.

Leur action se traduit par des publications (notes, articles, communiqués, livres) et des interventions lors de réunions publiques ou dans les médias qui les sollicitent, afin de proposer des alternatives aux politiques d’austérité préconisées par les gouvernements actuels.

http://www.atterres.org/

 

arrêt sur images

La critique media, en toute indépendance !

Arrêt sur images est le seul site français de critique des médias, qui soit à la fois indépendant et fabriqué par des journalistes professionnel.le.s.

Il est en ligne depuis 2008. Sans publicité, il n’est financé que par ses abonné.e.s.

Dans ses articles et chroniques quotidiennes, comme dans son émission hebdomadaire du vendredi, il s’attache à déconstruire tous les récits médiatiques, aussi bien télévisés, écrits, que sur les réseaux sociaux.

Le site est animé par Daniel Schneidermann. Il a succédé à l’émission du même nom, diffusée sur France 5 de 1995 à 2007.

https://www.arretsurimages.net/

Basta !

Basta ! est un média indépendant en ligne, qui publie quotidiennement des enquêtes, reportages, entretiens, sur les questions sociales, environnementales, économiques et démocratiques. Il est animé par une équipe de neuf salariés.

Produire une information d’intérêt général

Nous souhaitons produire et diffuser une information d’intérêt général, accessible à tous, qui revient à ses fondamentaux : enquêter, décrypter, raconter et expliquer. Nous pratiquons et défendons :

- Un journalisme d’enquête, producteur d’une information rigoureuse, originale, sourcée, vérifiée.

- Un journalisme d’éducation populaire qui vise à offrir à chacun des outils pour sa propre émancipation intellectuelle.

- Un journalisme d’impact qui contribue à redonner un pouvoir d’agir aux citoyens, en mettant les événements en perspective et en offrant aux lecteurs des propositions et des alternatives, pour ne pas tomber dans l’analyse catastrophiste ou l’indignation stérile.

- Un journalisme qui ouvre des possibles, rend accessibles des analyses différentes sur l’actualité sociale et écologique, donne de la visibilité aux alternatives, aux mouvements de résistance, aux populations ignorées et à d’autres manières de voir le monde. Le site s’intéresse aux lames de fond et aux grands courants, plus qu’à l’écume d’une actualité mouvante et artificielle, pour publier des articles qui donnent du sens et de la perspective, selon le triptyque Décrypter – Résister – Inventer.

« Média de transformation », nous voulons apporter notre contribution à la nécessaire transformation sociale, écologique et économique de notre société. Nous souhaitons promouvoir le débat entre citoyens, experts et élus sur les enjeux sociaux, environnementaux, économiques. Basta ! veut être un carrefour, un espace au sein duquel des responsables associatifs, syndicaux, politiques, des chercheurs se rencontrent et se confrontent autour des problématiques traitées.

Nous sommes convaincus qu’un nouveau souffle politique est nécessaire dans un monde confronté à des risques immenses. Nous voulons donner une visibilité aux enjeux écologiques, aux revendications sociales, aux actions citoyennes, aux mouvements de solidarité et aux alternatives mises en œuvre. Mais nous entendons toujours préserver notre rôle critique par rapport aux alternatives proposées, aux expérimentations à l’œuvre, aux nouvelles analyses qui émergent. Basta ! n’est pas un organe de presse sûr de sa vérité, proposant une grille de lecture unique et figée, mais un média dont le rôle est d’informer, expliquer, interroger.

https://www.bastamag.net/

Le « quotidien de l’écologie » veut proposer des informations claires et pertinentes sur l’écologie dans toutes ses dimensions, ainsi qu’un espace de tribunes pour réfléchir et débattre. Dans toutes ses dimensions signifie que pour nous, l’écologie est politique, et ne peut se réduire à des questions de nature et de pollution – même si nous suivons attentivement ces questions vitales. L’écologie engage le destin commun, engage l’avenir, sa situation découle largement des rapports sociaux : c’est donc bien une écologie politique et sociale que Reporterre présente et discute.

Impartial et non partisan, Reporterre est en empathie avec les mouvements écologiste, altermondialiste, et alternatif. Sa vision de la situation présente de la planète est que la crise écologique en est le problème fondamental.

Il entend aussi relayer toutes les initiatives qui montrent que les alternatives au système dominant sont possibles et réalistes.

https://reporterre.net/

lundimatin

Lundimatin est un journal en ligne qui paraît chaque lundi matin. C’est aussi une revue papier qui paraît deux fois par an. Il s’agit dans ces pages de remonter à contre-courant le flux de l’actualité et de se dégager de la cadence des parutions hebdomadaires afin d’en extraire les articles les plus significatifs. Prendre à revers la logique d’empilement, d’écrasement et d’obsolescence quasi-immédiate de l’internet. Composer des archives pour éclaircir le présent.

https://lundi.am/

 

LE MEDIA

Quand l’information et la culture sont trop souvent traitées comme des marchandises, quel rôle les citoyen·ne·s peuvent-ils encore jouer pour faire vivre le pluralisme et le débat ? Cette question appelle une réponse qui ne saurait attendre.

Un peu partout, des millions de gens s’investissent et agissent sur leur quotidien sans attendre le bon vouloir des pouvoirs publics et à contre-courant des puissances industrielles ou financières. Économie sociale et solidaire, écologie, humanitaire, progrès scientifique ou avancées technologiques — des millions de gens mettent désormais leurs moyens et leur volonté au service de projets alternatifs. Par leur succès et leur envergure, ces projets prouvent une chose simple : il est possible de faire autrement et dès maintenant.

Aussi, à l’image de ces citoyen·ne·s qui se sont par exemple organisés pour produire et commercialiser des aliments biologiques dans le respect de l’environnement, de la santé publique et de la dignité des producteurs, nous, signataires de ce manifeste, considérons qu’il est possible d’intervenir dans le domaine de l’information et de la culture.

C’est pourquoi, nous appelons à soutenir la création d’un nouveau média fondamentalement alternatif par sa gouvernance, son modèle économique et son fonctionnement. Généraliste, diffusé gratuitement sur Internet, audiovisuel et écrit, ses objectifs devront être clairs :

  1. Ce média, coopératif, sera indépendant : sa gouvernance impliquera ses sociétaires, ses salarié·e·s et ses « bénéficiaires ».
  2. Ce média sera collaboratif : s’appuyant sur un réseau de correspondant·e·s, d’associations, d’ONG, il fera appel aux collaborations citoyennes.
  3. Ce média sera pluraliste : s’affranchissant de la dictature de l’urgence, il laissera sa place à la confrontation des idées et aux débats de fond.
  4. Ce média sera culturel et francophone : sans se limiter au seul hexagone, il contribuera à la valorisation et à la création culturelle de la francophonie.
  5. Ce média sera humaniste et antiraciste : il s’engagera dans la lutte contre les discriminations et travaillera au renforcement des solidarités humaines.
  6. Ce média sera féministe et défendra les droits LGBTI : il soutiendra l’émancipation des femmes et l’égalité entre les genres.
  7. Ce média sera écologiste et progressiste : il soutiendra les initiatives qui favorisent l’harmonie entre les humains et la nature.

Voilà l’ambition de cet appel, lancé à tous ceux et à toutes celles qui se reconnaîtront dans un tel projet : s’éloigner du modèle économique et idéologique dominant pour bâtir un espace commun et visible, influent et fraternel, un espace qui agrège et rassemble des initiatives citoyennes.

https://www.lemediatv.fr/

Le Vent Se Lève est un média d’opinion indépendant.

https://lvsl.fr/

Média populaire et collaboratif

https://www.youtube.com/channel/UCWGsN59FON3vOtXCozQPsZQ